Recherche

«Dans tête d'la p'tite»

There’s a difference between alone and lonely. But franckly, right now i’m not sure which one I am… 

Arrête pas!

Parce que parfois les périodes de remises en question sont pas faciles. Tu doutes de tout ce que tu fais, tout ce que tu penses, tout ce que les gens pensent de toi… Tu te sens incapable de prendre des décisions sensées parce que tu finis toujours par douter de ta décision.

Mais tout le monde passe par là, ou en tout cas, tout le monde devrait. Parce que non c’est pas facile, mais les choix que tu fais pendant ses périodes là, qu’ils soient bons ou mauvais, te font grandir, apprendre et évoluer. Les bonne décisions, comme les mauvaises, t’aident à te trouver, à savoir ce que tu veux ou à ne plus refaire les mêmes erreurs.

Et les gens qui vont te soutenir et t’aider à avancer dans des périodes comme celle-là, ceux-là, sont ceux que tu devrais garder dans vie, et ceux qui mérite ton attention. Parce que, on va se l’dire, du monde pour  »bitcher » il y en aura toujours et partout.

L’important en bout de ligne, c’est pas de trouver la réponse parfaite à tes questions au bout de 5 minutes de réflexion. L’important c’est d’être capable de continuer de te questionner sans flancher, parce que c’est comme ça qu’on finit par pouvoir se dire un jour  »Ok i made it! »

One day at a time…

GANG

Avoir une gang de chums…. Certains vont dire que y’a rien de plus le fun. D’autres, que c’est juste du drama… Moi je vais vous dire que c’est un heureux mélange des deux.

Le trip c’est d’avoir une clique remplit de personnalités différentes et uniques qui, mises ensemble, deviennent un tout vraiment le fun. Le problème c’est que parfois, trop c’est comme pas assez.Avec le temps, il y a de plus en plus de chums dans la gang, il y a de plus en plus de personnalités différentes, et quelques fois ça fait des flammèches.

Je pense que le problème avec une GANG c’est que certaines personnes confondent le principe avec une SECTE. Une gang d’amis, ça ne veut pas dire que tout le monde doit être ensemble 24h sur 24, se texter 7 jours sur 7 et toujours être du même avis que les autres.

Une gang d’amis, c’est des gens qui s’apprécient, qui s’appuient, qui sont la dans les bons comme dans les mauvais moments pour tous et chacun. Une gang d’amis c’est avoir le privilèges de voir dropper 6 de tes amis tous en même temps aux funérailles de ton grand-père pour t’apporter du soutien. Une gang d’amis c’est avoir le privilège d’avoir 5-6 personnes à appeler quand t’as rien à faire pi savoir que y’en a au moins un(e) qui va te répondre  »ON FAIT QUOI 🙂  ».

Une gang c’est des gens, uniques en leur genre, qui viennent de milieu variés et qui ont vécus des choses complètement différentes mais qui vont quand même essayer de comprendre ce que tu vis et t’offrir ce qu’ils peuvent pour te faire sourire. C’est des gens qui savent que vivre la vie seule ça peut être rough et qui décide de pas vivre ça seuls.

Une gang, c’est supposé être les amis que tu vas rejoindre quand tu viens de t’obstiner avec tes parents à la maison, que tu sors d’un examen ou que tu viens de commencer des vacances. Une gang, c’est pas juste des gens au même endroit, c’est des gens qui ont su avancer ensemble, se soutenir dans les moments difficiles, se partager leurs opinions calmement quand ils ne sont pas d’accord…

Une gang d’amis, nah c’est pas des gens qui se bitch dessus quand telle ou telle personne est pas là, c’est pas des gens qui te jugent quand tu foires et c’est certainement pas des gens qui t’abandonnent quand tu feels pas.

C’est comme une deuxième famille, avec les même règles qu’une vraie…  C’est se respecter, s’écouter, s’aider, se soutenir, s’aimer, rire et déconner ensemble, no matter what happens.

 

 

He took little pieces of me, and that will never happen again.

 »Burke was… He took something from me. He took little pieces of me, little pieces over time, so small I didn’t even notice, you know? He wanted me to be something I wasn’t, and I made myself into what he wanted. One day I was me Cristina Yang, and then suddenly I was lying for him, and jeopardizing my career, and agreeing to be married and wearing a ring, and being a bride. Until I was standing there in a wedding dress with no eyebrows, and I wasn’t Cristina Yang anymore. And even then, I would’ve married him. I would have. I lost myself for a long time. And now that I’m finally me again, I can’t. I love you. I love you more than I loved Burke. I love you. And that scares the crap out of me because when you asked me to ignore Teddy’s page, you took a piece of me, and I let you. And that will never happen again. »

-Cristina Yang,  Grey’s Anatomy

Les fanatiques de Greys Anatomy vont peut-être reconnaître ce passage qui m’a rentré dedans à 2000 milles à l’heure.

J’ai eu l’impression d’avoir eu la réponse à ma question  »qu’est-ce qui se passe avec moi ».

Ce qui se passe avec moi, c’est que j’étais une belle petite adolescente qui vivait sa vie sans trop réfléchir, qui prenait des décisions pas toujours éclairées mais qui avait assez une tête sur les épaules pour s’en sortir quand même ou pour tout simplement tourner la page et passer à la prochaine connerie.

Mais lui, lui m’a fait sentir adulte, vue, aimée… Je voulais tellement être à la hauteur, je voulais tellement le surprendre et  »fitter » dans son image de blonde parfaite. J’ai tout changée pour le rendre heureux. J’étais fidèle, je ne sortais presque plus, je passais tout monde temps avec lui, tout ce qu’il disait était vrai et  bon, tout ce qu’il me demandait devait être fait…. Du moins, c’est ce que j’ai pensé à ce moment là. J’ai tout changée, et contrairement à ce que vous pensez, je n’avais aucun problème avec ça…. jusqu’au jour où je me suis perdue…Jusqu’au jour où je n’étais plus moi même. Je n’étais plus la fille souriante, outgoing, jaseuse, le fun…  But i woud’ve married him anyway.

Je l’aimais tellement que j’en étais littéralement aveugle. Je l’aimais tellement qu’effectivement il a pris des petites parcelles de moi sans que je m’en rende compte vraiment….

Et maintenant que je suis seule, plus seule que jamais, et que je me retrouve peu à peu… Laissez moi vous dire que l’amour me fait peur…. Oh oui, j’y crois encore! Parce que je sais que l’amour est le sentiment le plus fort de tous et surtout celui qui fait le plus de bien. Mais oui, il peut bien faire le contraire aussi…

 » You took little pieces of me, and i let you. But this will never happen again. »  

Parce que je refuse de me perdre pour satisfaire la personne que j’aime…. parce que l’amour c’est aussi choisir d’aimer quelqu’un indéfiniment pour tout ce qu’elle EST.

Tu as pris des parcelles de moi au cours des années, et je pense bien que tu es parti avec… mais je vais me relever, me retrouver et un jour, quelqu’un va m’aimer pour tout ce que je suis.

What if tomorrow never comes?

 » Si on s’frappe pour s’aimer, est-ce qu’on s’haïe vraiment?  »

-Ryms

L’amour et la haine….Deux extrêmes? Je le croyais, mais non.

Je me rend compte qu’où il y a de la haine, il y a de l’amour. Pour ressentir de la haine, il faut que ça vienne te chercher en dedans. Les relations amour/haine, ouais, j’ai déjà entendu des gens dire ça… Je pensais que c’était simplement des gens grincheux qui cherchaient des raisons de chialer. Mais en bout de ligne j’me rend compte que chaque fois que quelqu’un ressent de la haine c’est parce qu’ils ont été blessés, déçus ou à cours d’espoir.

Personne ne ressent de haine envers quelque chose qui ne les touchent pas particulièrement.

Le temps passe, les choses changent, on surmonte des épreuves, on s’attache à des gens, on est heureux, on est déçus, on rit, on a de la peine, on rencontre des gens et on en perd d’autres…. Vous allez me dire que c’est la vie, et vous avez raison. Mais quand on se sent impuissant, qu’on a mal et qu’on est à cours de solution… c’est de là que naît la haine je crois… Du moins dans les relations humaines…

 » Si on s’frappe pour s’aimer, est-ce qu’on s’haïe vraiment?  »

Non, on ne s’haïe pas vraiment. On a mal, on veut faire ressentir notre mal, on veut crier pour de l’aide mais parfois notre ego nous fait agir contrairement à ce qu’on veut vraiment. Mais oui, vous avez raison, c’est la vie.

But what if tomorrow never comes?

On prend la vie pour acquis, on prend demain pour acquis. Mais si demain ne vient jamais, la dernière chose que tu veux avoir fait, c’est frapper ou aimer?

WHY YOU ALWAYS LYINGG

J’peux tu savoir c’est quoi le trip de mentir autant? À quoi ça te sert de mentir sur des choses aussi ridicules? Tu penses que ça me donne confiance?  Je fais juste passer mon temps à me dire que si tu me ment pour des stupidités comme ça, ça doit être beau en s’il-vous-plait le nombre de choses que tu m’as caché?

Non mais, me prends tu pour une imbécile à ce point là? Le pire c’est que presque chaque fois je finis par apprendre la vérité. Et t’as l’air d’un con.

T’as l’air d’un con pis tu le sais! Tu le sais parce que tu as eu la chance de dire la vérité qui, je crois, n’avait aucune raison de m’affecter. MAIS tu l’as pas fait. Non… tu t’es dit qu’un petit mensonge blanc ne pouvait pas faire de mal. Ben oui! Tu m’as fait mal. Tu m’as fait mal à moi.

À moi, l’épaisse qui essais de croire à tout ce que tu me dis. À moi, l’imbécile qui se dit que faudrait que j’arrête de penser négativement à toi. Moi qui pense que peut-être les choses peuvent changer… qu’un jour tu vas comprendre ce que tu me fais vivre.

Pour un gars qui m’a toujours dit qu’on avait pas la même vision de l’amour. Ça m’insultait tellement quand tu me disais ça! Je ne me sentais pas à la hauteur de tes attentes. Je voulais toucher au vrai amour. Mais maintenant que j’y pense, t’avais peut-être raison.

On a pas la même vision de l’amour. L’amour pour moi devrait être passionnel et simple. Un amour qui ne t’empêche pas de dormir le soir parce que tu te poses 50 000 questions. Un amour qui te fait sentir comme une priorité dans la vie de la personne que t’aime.

Passer mon temps à me demander si tu me ment, si ça va changer pour le mieux, si on peut passer à travers ça, si tu vas être là quand je vais faire des erreurs aussi….

Quand t’aime quelqu’un, ou en tout cas…. quand J’AIME quelqu’un, je veux être la meilleure partie de sa journée, j’veux être la première personne à qui il pense quand il a une bonne OU une mauvaise nouvelle, j’veux être la personne qui va te voir pleurer comme un petit gars et qui va quand même se sentir en sécurité avec son homme.

Je veux pouvoir fermer les yeux le soir, collé contre ma personne à moi et m’endormir en sachant qu’il va être à mes cotés à 100% encore le lendemain matin.

 

 

« Why do you go away? So that you can come back. So that you can see the place you came from with new eyes and extra colors. And the people there see you differently, too. Coming back to where you started is not the same as never leaving. »

-Terry Pratchett

Un an plus tard…

C’est ben beau de se dire que je sais pu si je t’aime encore, ou si je pourrais être encore assez investie dans cette relation là pour refaire partir le bateau… mais en bout de ligne c’est ben plus que ça….

Non je ne suis pas l’ex folle et possessive qui veut que tu me cours après jusqu’à la fin de mes jours. Mais oui j’ai peur de te laisser partir, oui j’ai peur de te perdre…

Depuis 2012…. 4 ans…. que je te vois pratiquement tous les jours, qu’on se parle de tout et de rien, qu’on se confie nos petits secrets et nos potins, qu’on s’obstine et qu’on s’envoie chier quand on est pas de bonne humeur. Tout ce temps là à être côte-à-côte, à apprendre à se connaître au détail près, à pouvoir 《caller les shots》 avant même qu’elles arrivent tellement on se connait…

T’as été la première personne que j’ai laissé envahir ma vie comme tu l’as fait, la première qui a pris une si grande place…. Demande toi pas pourquoi je me sens aussi vide… Je me sentais en sécurité moi…. Me lever à tes côtés chaque matin, m’endormir dans tes bras chaque soir, partir travailler en sachant que j’ai mon homme qui va m’attendre à maison avec un bon souper plus tard, faire mes devoirs en attendant que tu reviennes du hockey avec mon frère et mon père….Avoir quelqu’un a gâté et quelqu’un à faire plaisir quand je le pouvais. Voir ton sourire et savoir que je t’ai fait du bien aujourd’hui.  J’avais même pas besoin de justifier comment je feelais, tu le savais juste à me regarder.

T’étais toujours là pour moi, je l’étais toujours pour toi… T’étais mon patenteux, mon mécano, mon cuisiner, mon guide de camping, mon coach de golf… Peu importe ce qu’il arrivait je savais que j’allais être correcte si t’étais avec moi.

Ouais peut-être que certaines choses allaient moins bien entre nous, peut-être que prendre nos distances a été bénéfique pour nous deux dans un sens… Mais de l’autre, on arrête pas de se torturer parce que les deux on a mal… On a perdu notre 《other half》 aussi quétaine que ça peut sonner….

Aujourd’hui même, je ne sais pas si je suis encore en amour avec toi, je ne sais pas si on ferait une bonne chose de se donner une autre chance ou si on aurait seulement mal une deuxième fois….  Mais je peux te dire que le vide que je ressens, ça va prendre un bon bout avant que quelqu’un puisse le remplir comme tu le faisais…. Pi encore là je dis ça, mais j’espère quand même encore que l’arrivée de l’été nous redonne la petite étincelle réparatrice en dedans…

Parce que, on va s’le dire là….. J’suis tellement pas prête à renoncer à tout ce qu’on a bâti encore…. même si j’ai l’impression de marcher sur des ruines…. Je regarde des photos de ta famille, de nous deux quand on était heureux, de nos amis…. Ça cliquait trop bien… Ça clique encore on dirait… Comment c’est possible de pas être capable de ressentir cette étincelle là si on dirait que je le veux désespérément…

À cet instant, je n’ai aucune idée de ce qu’on deviendra demain… J’veux juste que tu saches que t’as été une grosse partie de ma vie, tu l’es encore pas mal actually… Mais si c’est pour se terminer ici, je veux juste que tu sois au courant du vide que tu laisses derrière toi, parce que ya rien de pire que de partir en ayant l’impression de ne pas avoir laisser de traces dans la vie de la personne qu’on aimait…

I want a fairytale

I want that kind of love that never fades. I wanna touch his lips and feel it in my whole body. I want passion. I want respect. I want faithful. I want that kind of relationship where you can’t see the end. You can’t possibly imagine yourself sharing your life with someone else.

Nobody’s perfect, but i want to find that person that’s gonna be absolutey perfect for me. I wanna grow old with someone i love unconditionnally.

Dont everybody deserves a shot at love?

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑